PARC HABITÉ | 29 logements collectifs

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS COLLECTIFS EN ACCESSION SUR L’OPÉRATION CŒUR DE VILLE, REICHEN ET ROBERT URBANISTES, À QUETIGNY.

 

MAÎTRISE D’OUVRAGE : Edifipierre

MAÎTRISE D’ŒUVRE : STUDIO MUSTARD + B.Structure + Elithis + Scocotec

SITE : Coeur de ville – Quétigny (21)

TYPE DE MISSION : Concours gagné – Mission complète de MOE

SURFACE : 1 949 m²

MONTANT HT : 1 914 000 € HT

DATE – PHASE :  PRO

PERFORMANCE : H&E – BBC Effinergie RT2012 -10%





 

 

 

 

Le projet urbain «Cœur de Ville» propose à la fois de créer une centralité forte dans Quétigny, à la fois de s’inscrire dans l’armature verte existante et structurante. Les différents secteurs résidentiels existant de Quétigny s’organisent autour du principe de «chambre paysagère», espace fortement végétalisé, commun, offert à tous. Le nouveau secteur résidentiel «Parc Habité» en est une nouvelle.
Le lot A2 se situe au cœur du secteur «Parc Habité» d’un projet urbain plus vaste de renouvellement urbain.  En écho à la structure urbaine de Quetigny, dont les bâtiments s’organisent autour de « chambre paysagère », le projet propose une implantation des bâtiments en 2 plots, reliés par un stationnement semi-enterré et un jardin commun sur dalle.
Il se construit autour d’usages communs : Locaux communs, jardins partagés sont placés au cœur du projet. Les circulations et dessertes de l’opération les irriguent. Ces lieux communs sont parcourus, traversés : On s’y rend volontairement ou bien on les traverse sur un cheminement quotidien. Ces espaces sont ouverts à tous, vivants et fréquentés ; la rencontre peut y être informelle et spontanée. Ces espaces définissent l’esprit du projet. Un projet partagé qui mise sur la convivialité et le bien-vivre ensemble.
Afin de marquer l’horizontalité, thème récurrent du projet urbain sur ce secteur, les dalles sont marquées comme une succession de strates. Des jeux de glissements renforcent l’horizontalité et dynamisent la volumétrie des deux plots. Les balcons sont traités en continuité de cet effet de dalle débordante et offrent des avancées généreuses, en continuité des logements.
La toiture, ou dernière strate, se plie afin de créer une dynamique à la volumétrie, afin de renforcer ce dialogue entre les deux plots autours du jardin. L’idée d’individualiser les logements entre les strates, comme autant d’individualités créant un collectif, va jusqu’à évoquer la maison individuelle.
Mode constructif : Thermo-Pierre+ isolation intérieure. Bâtiment RT 2012, Qualitel. Chauffage + ECS assuré par le réseau de chauffage urbain. Stockage et Réutilisation des EP

Share Post :